Mise en œuvre d’une étude d’impact qualitative au Kenya

[Newsletter 1]

Salut la Familia, les Potes, Blisce, EPIC et Partenaires,

Cette année, grâce à la fondation EPIC, l’aventure continue pour la troisième année consécutive avec une mission de 3 semaines au Kenya à Carolina pour Kibera, une ONG d’exception située au cœur d’un des plus grands bidonvilles de Nairobi. Je suis ravie car Marine, ma sœur fera partie de l’aventure!

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

La mission de Carolina for Kibera est de faire émerger la prochaine génération de dirigeants locaux et de réduire la pauvreté dans les quartiers de Kibera grâce à une approche durable et holistique. Cette approche est divisée en 4 programmes: Santé, Jeunesse, Entrepreneuriat et Sport. Marine sera responsable de la réorganisation de l’inventaire et du parcours des patients au sein de l’hôpital.

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Pour ma part, je serai en charge d’une étude d’impact qualitative à travers des entretiens que je réaliserai en allant sur le terrain à la rencontre des bénéficiaires.

Chaque soir, nous prévoyons de rencontrer des dirigeants et décideurs locaux. Si vous connaissez des entrepreneurs, des acteurs du changement, des dirigeants locaux, des ambassadeurs et des organisations sociales qui réussissent, nous serions ravis de les rencontrer! N’hésitez pas à nous donner quelques intros complémentaires 🙂

Anyango Mpinga, Fashion Designer

Nous vous tiendrons au courant de cette aventure dans les semaines à venir!

Merci à tous et profitez de vos vacances!

Marine & Roman

Ps: Je me suis amusé à cartographier les différentes nationalités de chacun de vous. Cette courte newsletter sera envoyée dans 18 pays et 5 continents différents! 🙂


[Newsletter 2]

Salut la Familia, les Potes, Blisce, EPIC et Partenaires,

Nous sommes bien arrivés à 6h20 du mat à Nairobi lundi dernier après une escale à Dubai. Direction la famille Siteki, notre famille d’accueil pour une douche rapide et le temps de poser nos sacs.

Puis, direction Carolina for Kibera pour un début de mission passionnante! Accueil chaleureux de la part de tout le staff de CFK qui a commencé par nous faire un tour du propriétaire en allant visiter la clinique, le centre de nutrition ainsi que le care center. Je vous garantie qu’il s’agit d’une immersion totale!

sakut

Impact assessment qualitatif:

Afin de mettre en avant leur impact, Carolina for Kibera cherche à mettre sur pied un panel de supports afin de développer et de renforcer leur engagement & interactions auprès de leurs donateurs et sponsors. Pour cela, ils m’ont chargé de partir à la rencontre de leurs bénéficiaires afin de récolter leurs témoignages.

Cette semaine, nous avons commencé à nous rendre chez les habitants, dans les écoles et les cliniques du bidonville pour mener nos premiers interviews!

Nous sommes rapidement partis dans les coins les plus reculés de Kibera accompagnés de CFK et des leaders locaux. Sans eux, je m’y serai perdu 15X! Kibera, c’est l’un des plus grands bidonvilles d’Afrique situé au sud de Nairobi qui regroupe 1,2M de personnes issues de 42 tribus et réparties dans 14 villages.

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Tabitha clinic : 

Carolina for Kibera a mis en place un programme orienté vers la santé, en créant une clinique au milieu du bidonville, accessible par les habitants pour quelques schillings seulement. 

Il y a une vraie volonté d’apporter un service santé de proximité et de qualité. C’est incroyable de voir comment toute l’équipe soignante est impliquée dans la prise en charge des patients! Cela va de la vaccination, aux problèmes de malnutrition, en passant par les traitements du VIH, du dépistage du cancer du sein, des soins de premier secours …

Marine est principalement à la pharmacie, pour réfléchir à comment optimiser les stocks. L’un de leur enjeu majeur est le traitement des patients atteints du VIH et de la tuberculose. Ce sera les prochaines discussions de la semaine prochaine ! A suivre… 

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Famille d’accueil Siteki:

Nous avons été accueillis comme des rois par la famille Siteki habitant en plein coeur de Kibera. Tabitha, la maîtresse de maison, serial entrepreneur chevronnée et mère de 5 enfants, nous a accueillis comme ses enfants. Son parcours est captivant! Ayant perdu son mari il y a 20 ans avec 5 enfants à charge et un prêt immobilier sur les bras, elle a monté quatre business dans le retail et la restauration qui lui a ensuite permis d’envoyer deux de ses enfants aux US. Si elle ne nous voit pas rentrer le soir, c’est la première à s’inquiéter! 

 Bien que l’électricité coupe et que la douche ait l’aspect d’un gros robinet, nous mangeons comme des princes. Ambiance géniale, on se marre avec ses enfants qui ont quelques années de plus et longs échanges interculturels le soir!

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Fonctionnement des écoles:

Le fonctionnement des écoles est intéressant car on distingue 3 types d’école:

  • + Informal Private schools: elles ne remplissent pas les critères pour recevoir des subventions au titre d’école publique, la qualité d’enseignement est faible et les équipements quasi inexistants. Ce sont les moins chères ($30 pour l’année environ) et elles incluent souvent un repas pour les enfants
  • ++ Public schools: le niveau d’enseignement est plutôt bon, l’état subventionne une partie du budget de l’établissement mais les familles doivent encore y ajouter le prix des livres, les équipements, repas, uniformes… ce qui rend souvent l’accès inaccessible aux familles dans le besoin
  • +++ Registered Private school: école Elite, ce sont bien évidemment celles qui coûtent le plus cher et qui sont réservées à la haute classe Kenyanne

C’est assez surprenant de constater que l’enseignement privé couvre les 2 extrêmes: les + pauvres et les + riches. Nous parlons beaucoup d’égalité des chances, ici au Kenya, c’est très concret. Tous les étudiants passent les mêmes concours. Par exemple, lors d’un examen pratique de Physique nécessitant l’utilisation de matériel de mesure. La quasi totalité des étudiants issus d’informal schools l’utiliseront pour la première fois le jour de l’exam! Barrière à l’entrée évidente!

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Le témoignage poignant de Faith 17 ans – étudiante et mère

Jeudi dernier, départ avec Marine à 5h30 du matin, afin de rencontrer Faith. Après 20 minutes de marche entre les baraquements, Faith nous a accueillis dans une baraque de tôle de 12m2 dans laquelle s’entassait toute sa famille. Avec assurance, Faith nous a décrit sa grossesse découverte après 7 mois, le refus du père, le rejet de sa famille et de ses amis, la mort d’un des deux jumeaux et ses envies de suicide.

Elle a enchaîné sur sa rencontre avec le programme de CFK qui lui a redonné confiance, permis de retourner à l’école en l’aidant sur les frais de scolarité et surtout elle a appris à dire NON. Ce qui m’a marqué, c’est qu’elle m’a pris à part avant de partir pour me demander si je pouvais l’aider pour obtenir des serviettes hygiéniques. En tant que délégué de classe, c’est un problème récurrent. Sa demande n’était même pas pour elle mais pour ses camarades de classe…

Ce week-end, c’est relax sur les plages de Diana et de Mombasa ! Il faut quand même profiter de leurs superbes paysages !

Bonne journée à tous et surtout bonnes vacances,

A très vite!

Marine and Romain


[Newsletter 3]

Salut la Familia, les Amis, Blisce, EPIC et Partenaires,

Voici quelques nouvelles toutes fraîches! Nos missions avancent bien, Marine passe la plupart de ses journées à la clinique. L’équipe y est toujours aussi sympathique & dévouée. Le projet sur l’optimisation des stocks prend forme. La réserve des médicaments est désormais ré-organisée et les stocks des médicaments antirétroviraux sont en train d’être améliorés, en passant du papier à l’électronique. L’outil permettra aussi de suivre les dates d’expiration et l’état des stocks en temps réels. C’est top !

De mon côté, j’ai passé la plus grande partie de la semaine sur le terrain à finaliser la collecte des témoignages des jeunes bénéficiaires de CFK. En passant d’un club de 1ère League de football, à des chantiers de BTP, au Webdesign…, nous avons rencontré de nombreux jeunes pleins de rêve et d’espoir avec un point un commun: redonner à leur communauté une fois qu’ils auront réussit.

Belinda CFK Porfessional Footballer Romain Sion
Belinda Professional Footballer Carolina For Kibera Kenya

Un lien particulier c’est créé avec Kennedy, program coordinator et protecteur.  Aucune inquiétude lors de nos déplacements niveau sécurité. Il connait tout le monde!  Excitant, intense et plein de découvertes!

Romain Sion CFK Kenya
Romain Sion CFK Kenya

#Challenge

Suite au challenge lancé par Nicola sur l’organisation de Kibera, voici un aperçu des 3 principales questions que nous nous sommes posés une fois sur place:

Kibera Map
Kibera Map

Comment s’organise le bidonville de Kibera?

Kibera étant considéré comme une zone sensible, le gouvernement y accorde un suivi tout particulier. Le ministère de l’intérieur y missionne des district officiers qui ont pour mission d’assurer la sécurité et de représenter le gouvernement. Tous les jours à 17h, ils font un rapport de la situation auprès de ce dernier. Casquette militaire vissée sur la tête et uniforme kaki, nous avons obtenu une rencontre avec l’un des DO de Kibera. Responsable d’une zone de 500k personnes, tout passe par lui qu’il s’agisse d’une demande de passeport, d’un prêt bancaire universitaire, d’un viol, d’un vol… Afin d’être au plus proche des habitants, des comités de 10-15 leaders locaux sont organisés sur les grandes thématiques telles que la paix, la sécurité, et le développement. Afin de rassembler un maximum, des critères de sélection tels que l’appartenance tribale, le sexe et la réputation sont définis même si chacun tend à favoriser sa tribu plutôt qu’une autre.

Pourquoi peu d’actions d’envergures ne tendent à proposer une alternative au bidonville de Kibera?

Les 43 tribus présentes au Kenya gardent toute leur importance notamment lors des élections. La classe politique met en avant ce sentiment d’appartenance afin de se constituer une base d’électeurs solide. Beaucoup de promesses sont faites et peu sont tenues… Néanmoins, le précédent premier ministre issu de la tribu des Luo avait poussé une initiative visant à proposer des logements décents et accessibles aux habitants de Kibera (dominance Luo). Initiative rapidement tombée dans l’oubli… Le bidonville de Kibera est un business juteux! Les 1,2M d’habitants vivent pour la plupart de petits commerces payant des impôts à hauteur de $0,2 par jour ouvré. De plus, des hommes d’affaires se sont accaparés de larges terrains il y a quelques dizaines d’année et les louent aux habitants du bidonville. Certains ont même passé un deal avec la classe politique pour rester en toute impunité. Aucun intérêt à changer des habitudes qui rapportent!

Pourquoi les gens passent-il le temps à se saluer?

Depuis Kibera, notre challenge de tous les jours, c’est de commander un taxi. La plupart des taxis ne souhaitent pas venir nous chercher ou sont presque plus stressés que nous à l’idée de nous déposer à la nuit tombée. Beaucoup d’histoires de guet-apens… A contrario, lorsque l’on se balade dans le bidonville de Kibera avec notre famille d’accueil ou le staff de Carolina for Kibera, nous rencontrons des gens chaleureux et souriants. Après de nombreux échanges, nous avons compris que la sécurité c’est une responsabilité commune. Chacun veille les uns sur les autres. Ton niveau de sécurité est fortement corrélé avec ton niveau d’intégration et de tes connaissances. C’est l’une des raisons pour lesquelles les gens passent autant de temps à se saluer. C’est la loi de la rue, un voleur a plus intérêt à se faire prendre par la police. Il y a quelques mois, un jeune y a laissé sa peau à cause d’un vol d’autoradio.

Romain Sion Uganda Carolina for Kibera

#OneDayOneLeader

Chaque jour, nous nous sommes organisés pour rencontrer un leader local afin de mieux comprendre la culture Kenyanne ainsi que ses enjeux. Entre entrepreneurs successful, magnats de l’immobilier, industriels automobiles, célèbre fashion designer, NGOs…, celui qui nous a le plus marqué fut notre rencontre avec Bob Collymore, CEO de Safaricom, entreprise privée de loin la + importante du pays. Dans le cadre de son combat contre la corruption qui gangrène le pays, nous avons longuement échangé sur l’importance de la transparence. Afin de sensibiliser les jeunes générations, Bob est l’un des rares CEOs Kenyan à publier ses revenues et net assets.

Bob Collymore, CEO Safaricom

#Immaculate testimonial

Petite vidéo en avant-première d’Immaculate! Habitant depuis toute petite dans Kibera, elle a pu bénéficier du programme de CFK lui permettant de décrocher un full time job en tant que Webdesigner.

Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

Ce qui ressort de tous ces entretiens, c’est l’importance du mentorship qui doit aller de pair avec un coup de pouce financier. Beaucoup de jeunes ont besoin d’exemples, de success stories et qu’ils comprennent que eux aussi peuvent réussir!

Coincidence sympa, nous sommes en pleine saison de migration entre le Kenya et la Tanzanie au niveau du parc de Masai Mara. Safari exceptionnel, nous étions étourés de centaines de milliers de gnous et de zèbres sur des kilomètres! Inoubliable!


Have a great day,

Marine & Roman


[Newsletter 4]

Salut la Familia, les Amis, Blisce, EPIC, K35 et Partenaires,                                           

Time is flying! Cette aventure est passée à toute vitesse. Cette dernière semaine fut particulièrement studieuse avec d’un côté: Marine finalisant son outil de tracking et de monitoring des stocks tout en s’assurant que l’équipe de pharmaciens prennent en main l’outil et de mon côté, coup de rush pour éditer et terminer le montage des vidéos réalisées dans le cadre de l’étude d’impact qualitative. Travail d’équipe dans une atmosphère sympathique & pleine d’humour. 

https://www.youtube.com/watch?v=7zM0L0Rb_g4
Romain Sion Kenya Carolina for Kibera

#Mission 1: Qualitative Impact Assessment – Impact Stories

Dans la mesure où de nos jours, donateurs & sponsors ne se contentent plus uniquement de signer des chèques, ces derniers recherchent de plus en plus à interagir, à comprendre la réalité du terrain et surtout à mesurer l’impact de leurs dons. Ma mission consistant à réaliser 6 vidéos reprenant des impacts stories liées à chacun des programmes de CFK, leur permettra de valoriser leur impact auprès de leurs partenaires. Métamorphosé en journaliste pendant 3 semaines, le programme fut particulièrement intense et rythmé à hauteur d’une vidéo réalisée et montée tous les deux jours. Expérience passionnante et complète passant par des réveils tôt le matin dans le but de capter un plan particulier, aux réglages des niveaux d’exposition de mes prises de vue, les enregistrements sonores… Afin de prendre en main le logiciel de montage et ses multiples réglages, les tutoriels Youtube furent mes meilleurs amis la première semaine. 

Romain Sion Carolina for Kibera Kenya

A ce jour, CFK bénéficie maintenant de 6 vidéos mettant en avant leur travail.  On y retrouve l’histoire de:

Faith, mère à 14 ans qui s’est retrouvée seule avec son bébé et qui a pu reprendre le chemin de l’école grâce au programme Girls Empowerment de CFK

Peter, jeune sans rêve ni espoir qui va maintenant devenir ingénieur civile grâce au programme Youth Empowerment de CFK et qui souhaite participer à la reconstruction de Kibera

Belinda, jeune passionnée de football qui s’est faite recruter par un club national en tant que professionnel après un passage dans l’équipe de foot féminine de CFK

Celestine, femme enceinte atteinte de saignements pendant sa grossesse et qui n’avait pas les moyens de se payer des soins mais prise en charge par le programme Primary Helthcare program de CFK

Immaculate, a brilliant young student from a large family who became a webdesigner / coder through the Youth Empowerment program

#Mission 2: Tabitah clinic – Stock optimization & Monitoring

Actuellement, l’un des atouts essentiels de la Tabitah clinique est d’être construite en plein coeur du bidonville (pas d’accès en voiture, ni en deux roues !). La clinique est ainsi au plus proche de ses patients et de leurs problèmes de santé. Bien que les prises en charge soient de qualité et l’accès aux soins abordable, la gestion des stocks est un enjeu central et récurrent pour la pharmacie, au regard du flux important de patients. Marine s’est concentrée à réorganiser toute la réserve de médicaments, en répertoriant  et optimisant l’emplacement de chaque médicament disponible.

D’autre part, le VIH étant l’une des pathologies les plus présentes dans le pays, cette maladie est identifiée comme un enjeu de santé publique. Le gouvernement finance et approvisionne des traitements à la clinique. Le challenge pour les pharmaciens, c’est que le suivi de ces traitements n’est pas intégré dans le logiciel qu’utilise la pharmacie. Le travail de reporting mensuel de gestion des stocks demandé par les instances de santé demande jusqu’à deux jours par mois… Pour palier à cela, Marine a créé un outil permettant de gérer les entrées/sorties/balances du stock en temps réel, et de suivre les dates de péremption des médicaments. Les pharmaciens passeront de deux jours de travail à quelques clics pour imprimer le reporting. En voila un petit aperçu !

#Retour of exerience & Farewell

Ce vendredi après-midi, nous avons procéder à la restitution de nos missions respectives devant l’ensemble du staff de CFK! Missions réussies, nos livrables ont été remis dans les temps et le Staff est ravi! Une superbe surprise nous attendait… Nous avons tous les deux reçus une tenue traditionnelle accompagnée d’un goûter de départ super sympa!

Romain Sion Carolina for Kibera Kenya

Niveau Ambiance, je vous laisse découvrir en images le staff de CFK 

#Just a though

Après 3 semaines en plein coeur du bidonville Kibera, on constate que le Kenya fait parti des nombreux pays capitalistes dans lesquels les inégalités continuent à se creuser. Travaillant dans le monde de la finance, on peut se poser la question suivante: le capitalisme, le modèle économique de demain? Après réflexions, je suis convaincu que le capitalisme est un bon système mais que certains de ses contours se sont perdus avec le temps. Le 1er challenge, c’est la sophistication et complexification du monde financier avec l’arrivée de nombreux produits tels que les options, dérivées,… qui ont parfois tendu à déresponsabiliser et à éloigner les actionnaires des réalités de l’entreprise. Là où les actionnaires sont censés être les garants de la pérennité et de la vision long terme de cette dernière, nous nous retrouvons parfois dans des situations rocambolesques où des actionnaires changent au bout de 6 mois, des valorisations qui font les montagnes russes sur la base de spéculations, des CEO qui changent tous les ans… Le second challenge, c’est l’arrivée des nouvelles générations qu’Alexandre aime appeler les Millennials qui sont à la recherche de sens. L’attrait des talents et surtout la rétention de ces derniers étant le principal souci de n’importe quelle entreprise. Je suis convaincu que les futures success stories qui marqueront les 10 prochaines années seront des entreprises, des actionnaires et des équipes de direction qui sauront certes développer des propositions de valeurs disruptives mais ce seront aussi des hommes et des femmes qui innoveront dans la structure même des entreprises afin de recréer un alignement d’intérêt, des valeurs et des responsabilités partagés à la fois par les actionnaires, dirigeants et employés. Nous pourrions parler de capitalisme responsable. L’action d’EPIC est un premier pas qui va clairement dans ce sens avec la mise en place de solutions tels que le sharing pledge, le don sur salaire ou encore le don sur transactions. Ci-joint plus d’infos sur ces différentes approches développées par EPIC: LINK

Un grand merci à Alexandre, Nicola, Charles-Henri et Elisa pour voir rendu cette expérience possible cette année avec Marine! Expérience inoubliable!

A très vite,

Marine & Romain