Gavi, l’Alliance du vaccin

on

Qu’est-ce que Gavi ?

Gavi, l’Alliance du vaccin, est une organisation qui améliore l’accès aux vaccins pour les enfants les plus vulnérables du monde. Elle a été fondée en 2000 dans le but de « sauver des vies, réduire la pauvreté et protéger le monde contre la menace des épidémies ». L’organisation fournit des vaccins contre 17 des maladies les plus courantes et les plus mortelles (notamment la polio, la typhoïde, la rougeole, la méningite ou la fièvre jaune) et travaille en partenariat avec les secteurs public et privé afin de mener à bien cette mission(1).

Les enjeux liés à la vaccination sont cruciaux : plus d’1,5 million de personnes (dont un tiers sont des enfants) meurent chaque année de maladies évitables par la vaccination. Près de 20 millions d’enfants n’ont toujours pas accès aux vaccins de base, alors que près d’un quart des décès infantiles sont dus aux pneumonies et aux diarrhées.

Au cours des 20 dernières années, Gavi a contribué à vacciner 760 millions d’enfants et a sauvé plus de 13 millions de vies. Actuellement, l’organisation vaccine près de la moitié des enfants dans le monde(2), ce qui fait d’elle une des initiatives les plus performantes en matière de santé mondiale. Sans Gavi, des millions de personnes ne seraient aujourd’hui pas protégées contre certaines maladies mortelles. Gavi est donc un outil essentiel pour améliorer la santé de toutes et tous partout dans le monde.

Gavi Logo

Au-delà de la santé

Les actions de Gavi ont aussi un impact bien au-delà du domaine de la santé. Les vaccins réduisent les taux de mortalité infantile. Ils permettent aussi aux enfants, en bonne santé, d’accéder à une éducation de qualité et de participer ensuite au développement de leur pays, contribuant ainsi à réduire la pauvreté. En plus de résultats en matière de santé, les actions de Gavi ont aussi des retombées économiques positives. En effet, une personne qui tombe malade entraine des coûts pour l’Etat. Il peut s’agir de coûts faibles comme le transport ou le traitement, mais aussi de coûts plus importants, comme la potentielle perte de productivité plus tard dans la vie en raison d’une invalidité ou d’un décès. En prévenant ces coûts, Gavi a contribué à générer plus de 150 milliards de dollars de bénéfices économiques entre 2000 et 2017.

Comment ça marche ?

Les interventions de Gavi sont possibles grâce à une triple approche :

1- Gavi finance l’achat de vaccins. Les fonds reçus par Gavi de la part des donateurs servent directement à s’assurer que les pays à faible revenu disposent des vaccins dont ils ont besoin.
2- Gavi aide à renforcer les programmes de vaccination dans les pays et leurs systèmes de santé en général. Gavi finance le renforcement des systèmes de santé des pays en développement(3). Gavi pousse aussi les pays à participer au financement des vaccins dont ils ont besoin, en fonction de leur richesse nationale(4). Cela permet de mettre en place des systèmes de santé durables, qui, à terme, n’auront plus besoin du soutien de Gavi.
3- Gavi intervient sur le marché des vaccins pour augmenter l’offre et réduire les prix. L’organisation travaille directement avec les fournisseurs de vaccins pour produire des vaccins à moindre coût, les rendant ainsi plus accessibles aux personnes les plus pauvres. Ce faisant, Gavi a considérablement réduit le prix des vaccins et rendu le marché plus accessible. Par exemple, le coût de la vaccination complète d’un enfant (vaccins pentavalents, antipneumococciques et antirotavirus) a diminué de 21% depuis 2015.
Ces trois approches contribuent à créer un programme de vaccination durable dans chacun des pays soutenus par Gavi.

Les enjeux de la reconstitution de cette année

Cette année, nous avons l’occasion d’aider Gavi à poursuivre ses actions pour sauver des vies. La prochaine reconstitution de Gavi aura lieu à Londres les 3 et 4 juin prochain et a pour objectif ambitieux d’atteindre au moins 7,4 milliards de dollars de financements supplémentaires pour la période 2021-2025.
Si Gavi atteint cet objectif, cela correspondra à une étape essentielle pour que les vaccins soient accessibles pour tou.te.s, partout dans le monde. Cette reconstitution permettra à Gavi et ses partenaires de vacciner 300 millions de personnes et de sauver jusqu’à 8 millions de vies supplémentaires jusqu’en 2025. Gavi investira aussi cet argent dans le renforcement des systèmes de santé, afin d’améliorer les soins de manière générale et ainsi permettre la vaccination d’un plus grand nombre de personnes.

Conference Gavi

La contribution française

La France est une actrice historique de la santé mondiale et se distingue par son engagement politique et financier. Elle est la cinquième contributrice souveraine historique de Gavi. Sa contribution en faveur de Gavi a permis de sauver 700 000 vies, de vacciner près de 41 millions d’enfants et d’économiser plus de 8 milliards de dollars grâce à la vaccination.

La demande de ONE : nous demandons que la France renouvelle sa précédente contribution de 250 millions d’euros pour la période 2021-2025. Cela permettrait de :
• catalyser 106 millions de dollars de contribution des pays
• générer entre 2,3 et 2,9 milliards de dollars de retombées économiques sur la période 2021-2025.
Le renouvellement de la contribution française lors de la prochaine reconstitution des ressources de Gavi est donc indispensable pour confirmer le leadership français en santé mondiale et participer à la réalisation des priorités de sa politique de développement.

1 L’organisation oeuvre avec des organisations à but non lucratif, des organisations de plaidoyer, des gouvernements, des fabricants de vaccins, des chercheurs et bien d’autres encore, pour améliorer l’accès aux vaccins de toutes les manières possibles.
2 Gavi finance des vaccins pour les pays où 60% des enfants naissent chaque année et vaccine 49,2% des enfants au niveau mondial. Source : données apparaissant sur le site de Gavi. Voir : https://www.gavi.org/programmes-impact/our-impact/facts-and-figuresaméliorer l’accès aux vaccins de toutes les manières possibles.
3 Afin d’atteindre les enfants les plus pauvres, Gavi accélère ses efforts, investissant dans la formation des agents de santé et dans l’amélioration de la logistique tout en améliorant la collecte et la gestion des données, ainsi que le leadership en matière de santé.
4 Gavi conditionne en effet la mise à disposition des vaccins et ses subventions à la prise d’engagement financiers de la part des pays bénéficiaires. Ces cofinancements
augmentent à mesure que le pays progresse économiquement.