[Newsletter 1] Impact assessment Carolina for Kibera – Kenya

Salut la Familia, les Potes, Blisce, EPIC et Partenaires,            => English version below 🙂

Nous sommes bien arrivés à 6h20 du mat à Nairobi lundi dernier après une escale à Dubai. Direction la famille Siteki, notre famille d’accueil pour une douche rapide et le temps de poser nos sacs, puis direction Carolina for Kibera pour un début de mission passionnante! Accueil chaleureux de la part de tout le staff de CFK qui a commencé par nous faire un tour du propriétaire en allant visiter la clinique, le centre de nutrition ainsi que le care center. Je vous garantie qu’il s’agit d’une immersion totale! (cf petite vue imprenable de notre palace):-)

image

Impact assessment qualitatif:

Afin de mettre en avant leur impact, Carolina for Kibera cherche à mettre sur pied un panel de supports afin de développer et de renforcer leur engagement & interactions auprès de leurs donateurs et sponsors. Pour cela, ils m’ont chargé de partir à la rencontre de leurs bénéficiaires afin de récolter leurs témoignages. Cette semaine, nous avons commencé à nous rendre chez les habitants, dans les écoles et les cliniques du bidonville pour mener nos premiers interviews! Nous sommes rapidement partis dans les coins les plus reculés de Kibera accompagnés de CFK et des leaders locaux. Sans eux, je m’y serai perdu 15X! 🙂 Kibera, c’est l’un des plus grand bidonvilles d’Afrique situé au sud de Nairobi qui regroupe 1,2M de personnes issues de 42 tribus et réparties dans 14 villages.

image (1)

image (2)

Tabitha clinic : 

Carolina for Kibera a mis en place un programme orienté vers la santé, en créant une clinique au milieu du bidonville, accessible par les habitants pour quelques schillings seulement. Il y a une vraie volonté d’apporter un service santé de proximité et de qualité. C’est incroyable de voir comment toute l’équipe soignante est impliquée dans la prise en charge des patients! Cela va de la vaccination, aux problèmes de malnutrition, en passant par les traitements du VIH, du dépistage du cancer du sein, des soins de premier secours … Marine est principalement à la pharmacie, pour réfléchir à comment optimiser les stocks. L’un de leur enjeu majeur est le traitement des patients atteints du VIH et de la tuberculose. Ce sera les prochaines discussions de la semaine prochaine ! A suivre… 🙂

image (3)

Famille d’accueil Siteki:

Nous avons été accueillis comme des rois par la famille Siteki habitant en plein coeur de Kibera. Tabitha, la maîtresse de maison, serial entrepreneur chevronnée et mère de 5 enfants, nous a accueillis comme ses enfants. Son parcours est captivant! Ayant perdu son mari il y a 20 ans avec 5 enfants à charge et un prêt immobilier sur les bras, elle a monté quatre business dans le retail et la restauration qui lui a ensuite permis d’envoyer deux de ses enfants aux US. Si elle ne nous voit pas rentrer le soir, c’est la première à s’inquiéter! 🙂 Bien que l’électricité coupe et que la douche ait l’aspect d’un gros robinet, nous mangeons comme des princes. Ambiance géniale, on se marre avec ses enfants qui ont quelques années de plus et longs échanges interculturels le soir!

Fonctionnement des écoles:

Le fonctionnement des écoles est intéressant car on distingue 3 types d’école:

  • + Informal Private schools: elles ne remplissent pas les critères pour recevoir des subventions au titre d’école publique, la qualité d’enseignement est faible et les équipements quasi inexistants. Ce sont les moins chères ($30 pour l’année environ) et elles incluent souvent un repas pour les enfants
  • ++ Public schools: le niveau d’enseignement est plutôt bon, l’état subventionne une partie du budget de l’établissement mais les familles doivent encore y ajouter le prix des livres, les équipements, repas, uniformes… ce qui rend souvent l’accès inaccessible aux familles dans le besoin
  • +++ Registered Private school: école Elite, ce sont bien évidemment celles qui coûtent le plus cher et qui sont réservées à la haute classe Kenyanne

=> C’est assez surprenant de constater que l’enseignement privé couvre les 2 extrêmes: les + pauvres et les + riches. Nous parlons beaucoup d’égalité des chances, ici au Kenya, c’est très concret. Tous les étudiants passent les mêmes concours. Par exemple, lors d’un examen pratique de Physique nécessitant l’utilisation de matériel de mesure. La quasi totalité des étudiants issus d’informal schools l’utiliseront pour la première fois le jour de l’exam! 🙂 Barrière à l’entrée évidente!

image (4)

Le témoignage poignant de Faith 17 ans – étudiante et mère

Jeudi dernier, départ avec Marine à 5h30 du matin, afin de rencontrer Faith. Après 20 minutes de marche entre les baraquements, Faith nous a accueillis dans une baraque de tôle de 12m2 dans laquelle s’entassait toute sa famille. Avec assurance, Faith nous a décrit sa grossesse découverte après 7 mois, le refus du père, le rejet de sa famille et de ses amis, la mort d’un des deux jumeaux et ses envies de suicide. Elle a enchaîné sur sa rencontre avec le programme de CFK qui lui a redonné confiance, permis de retourner à l’école en l’aidant sur les frais de scolarité et surtout elle a appris à dire NON. Ce qui m’a marqué, c’est qu’elle m’a pris à part avant de partir pour me demander si je pouvais l’aider pour obtenir des serviettes hygiéniques. En tant que délégué de classe, c’est un problème récurrent. Sa demande n’était même pas pour elle mais pour ses camarades de classe…

image (5)

Ce week-end, c’est relax sur les plages de Diana et de Mombasa ! Il faut quand même profiter de leurs superbes paysages ! 🙂

image (6)

Bonne journée à tous et surtout bonnes vacances,

A très vite!

Marine et Romain

————————————————————————————————-

Hi Familia, Friends, Blisce, EPIC and Partners,

We arrived at 6:20 am in Nairobi last Monday after a stopover in Dubai. We headed to the Siteki family’s place (our host family) for a quick shower and few minutes to leave our bags. Then, direction Carolina for Kibera for the beginning of an exciting mission! Warm welcome from all CFK staff who started with a tour of the facilities such as the clinic, the nutrition center and the care center. I guarantee you that it is a total immersion! 🙂

Qualitative impact assessment: 

In order to showcase their impact, Carolina for Kibera wants to set up a panel of supports to develop and strengthen their engagement & interactions with their donors and sponsors. To do that, they charged me to meet their beneficiaries on the ground and to collect their testimonials. This week, we moved to schools, clinics and to people’s homes to conduct our first interviews in the slum of Kibera! We quickly went to the most remote corners of Kibera accompanied by CFK and local leaders. Without them, I would have been lost 15X! 🙂 Kibera is one of the largest slums in Africa, located in the south of Nairobi. It is 1.2 million people from 42 different tribes distributed in 14 villages.

Tabitha clinic: 

The health program is an important pillar of CFK. They created an affordable clinic in the middle of the slum. There is a real desire to provide a qualitative health service close to people. It’s amazing how the entire healthcare team is involved to support the locals with very limited supplies! Their activities varies from vaccination, malnutrition, HIV treatment, breast cancer screening, first aid … Marine is spending most of her time at the pharmacy, working on stock optimizations. One of their major challenges is the treatment of HIV patients and TB. This will be the next discussion next week! To be continued… 🙂

Siteki Host Family: 

We have been welcomed as kings by the Siteki family located the heart of Kibera. 🙂 Tabitha, our host, serial entrepreneur and mother of 5, welcomed us as her children. Her career is captivating! Having lost her husband 20 years ago with 5 children and a mortgage, she set up 4 businesses in the retail and catering industry that allowed her to send two of her children to the US. If she does not see us coming back at night, she is the first one to worry! 🙂 Although the electricity cuts and the shower looks like a big faucet, we eat like princes. Great atmosphere, a lot of fun with her children who have a few more years and long intercultural exchanges at night!

Operation of Kenyan schools:

The operation of schools is interesting because there are 3 types of school:

  • + Informal Private schools: they do not meet the criteria for receiving public school grants, teaching quality is low and equipments are almost non-existent. These are the cheapest (around $ 30 for the year) and they often include a meal for children
  • ++ Public schools: the level of education is rather good, the state subsidizes a part of the school budget but the families must still buy books, equipment, meals, uniforms … by themselves. High barrier to entry for low income families
  • +++ Registered Private school: Elite school, these are obviously those that cost the most and are reserved for the high class Kenyan society

=> It is quite surprising to note that private education covers the two extremes: the poorest and the richest. We talk a lot about equal opportunities, here in Kenya it’s very concrete. All students pass the same exams. For example, during a practical physic exam requiring the use of measuring equipment. Almost all students from informal schools will use it for the first time on the day of the exam! 🙂 Obvious barrier to entry!

The heart touching testimony of Faith 17 years old – student and motherLast Thursday, departure with Marine at 5:30 in the morning, to meet Faith. After a 20-minute walk between the barracks, Faith welcomed us into a 12m2 tiny house made of metal sheetsin which her family was crammed. With confidence, Faith described her pregnancy discovered after 7 months, the refusal of the father, the rejection of her family and friends, the death of one of the 2 twin babies and her desire to commit suicide. She followed up on her meeting with the CFK team, who gave her confidence, allowed her to return to school by supporting her with the tuition fees and, most important, she learned to say NO. What struck me was that she took me aside before leaving and she asked if I could help her to get sanitary towels. As a class delegate, this was a recurring issue. Her only request was not even for her but for her classmates …

This weekend, we are relaxing on the beaches of Diana and Mombasa! Important to enjoy the beautiful Kenyan landscapes! 🙂

Have a great day and enjoy your holidays,

See you soon!

Marine and Romain

Carolina for Kibera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s